Alderon planche sur le développement de son projet Kami de minerai de fer à forte teneur pour profiter de l’amélioration des prix du minerai de fer, de la baisse de l’évaluation des dépenses en immobilisations et des infrastructures disponibles. Le projet Kami dispose ainsi d'un accès à une main-d’œuvre qualifiée, à des infrastructures de qualité et à un gisement de minerai de fer à teneur élevée lui permettant de livrer un produit de qualité qui pourra être expédié de manière rentable aux clients partout à travers le monde. Le projet Kami est la propriété d'Alderon (75 %) et du HBIS Group Co. Ltd

Emplacement :

Emplacement stratégique au cœur de la fosse du Labrador, une région reconnue pour posséder les meilleurs gisements de fer du Canada.

Infrastructure :

Un accès à longueur d'année aux marchés internationaux grâce à un accès réservé à la voie ferrée à proximité et à un quai de transbordement en eau profonde; présence d’une route pavée et de lignes électriques disponibles à proximité.

Partenariats :

Partenariats stratégiques avec des ententes où 100 % de la production fait l’objet d’un accord d’enlèvement.

Produits : 

Concentré de minerai de fer à forte teneur (65,2 % Fe) avec taux d’impuretés ultrafaible et 100 % de la production réservée.

Le projet Kami est stratégiquement situé à proximité des villes minières de Wabush, de Labrador City et de Fermont, près de la frontière provinciale entre le Québec et le Labrador.

  • Une route pavée à seulement 2,5 km
  • Un accès à de l'électricité à bas prix grâce à des lignes électriques à 15,5 km
  • Une voie ferrée, d’une capacité de plus de 80 millions de tonnes et à une distance de 14,5 km, pour transporter les matières vers un port en eau profonde
  • Un quai multiusager en eau profonde fournit un accès à l'année aux marchés mondiaux

Kami

Valeur actuelle nette (« VAN ») à un taux d’actualisation de 8 % $ 1 698 M 
Taux de rendement interne (« TRI »)   24,6 % 
Nombre d'années prévues de remboursement   4,0 ans
Total des dépenses en immobilisations estimatives (excluant les capitaux de soutien et les coûts de fermeture) $ 982,41 M 
Total des coûts d'exploitation estimatifs (chargement au Port de Sept-Îles) $/tonne métrique sèche 30,72
Prévisions de prix de vente de concentré CCR - basé sur un prix repère CCR sur trois ans de 63,30 $/tonne métrique sèche à 62 % de fer ajusté pour la teneur de Fe Kami et les conditions des accords de HBIS et de Glencore $/tonne métrique sèche CCR 89,67 $ (FOB 73,17 $)
Durée de vie estimative de la mine   23 ans
Teneur en fer du produit final (% Fe)   65,2 %
Réserves minérales prouvées et probables (COG = 15 %, 28,8 % Fe total, 3,4 % dilution, 2,5 % perte de minerai)   517,2 Mt
Taux annuel de production de concentré (durée de vie moyenne de la mine, année suivant la montée en capacité)   7,84 Mtpa

Cliquez ici pour lire le communiqué de presse de 26 septembre 2018 sur l’annonce des résultats de l’étude de faisabilité mise à jour.

Cliquez ici pour lire le rapport technique complet conforme à la Norme canadienne (« National Instrument ») 43-101.

L’étude de faisabilité mise à jour remplace l’EEP de novembre 2017 et devient ainsi le rapport technique actuel sur le projet Kami. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le projet Kami, veuillez consulter le rapport technique intitulé « Updated Feasibility Study of the Kamistiatusset (Kami) Iron Ore Propety, Labador » (Étude de faisabilité mise à jour sur le gisement de la propriété de minerai de fer Kamistiatusset (Kami), Labrador) daté du 26 septembre 2018 (le « Rapport ») et accessible depuis SEDAR à l’adresse www.sedar.com.

Les ressources minérales et réserves minérales prouvées et probables sont déclarées conformément aux Normes développées par l'ICM sur les ressources et réserves minérales - Définitions et directives de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) et sont établies conformément à la Norme canadienne NI 43-101.

L'estimation des ressources minérales pour le projet projet Kami est présentée ci-dessous. M. Michael Kociumbas, P.Geo., constitue une personne qualifiée aux termes de la Norme canadienne NI 43-101 et il est responsable de l'examen et de l'approbation de cette estimation des ressources minérales ainsi que de l'AQ/CQ associé à l'estimation. Il a vérifié, examiné et approuvé les données techniques contenues dans ce communiqué de presse ainsi que les données sous-jacentes d'échantillonnage, d'analyse et de test. L'estimation des ressources minérales a été préparée en empruntant une teneur de coupure de Fe de 15 %, est entrée en vigueur le 17 décembre 2012 et inclut les réserves minérales.

Zone

Catégorie Tonnes (millions) % TFe % magFe % HemFe
Rose Central Mesuré 249,9 29,4 17,6 8,1
  Indiqué 294,5 28,5 17,7 5,9
  Total M et I 544,4 28,9 17,7 6,9
           
  Présumé 160,7 28,9 16,9 7,1
           
Rose North Mesuré 236,3 30,3 13,0 14,7
  Indiqué 312,5 30,5 11,8 17,1
  Total M et I 548,8 30,4 12,3 16,1
           
  Présumé 287,1 29,8 12,5 15,5
           
Mills Lake Mesuré 50,7 30,5 21,5 7,0
  Indiqué 130,6 29,5 20,9 3,9
  Total M et I 181,3 29,8 21,1 4,8
           
  Présumé 74,8 29,3 20,3

2,7

% MagFe = pourcentage de Fe présent sous forme de magnétite; % HemFe = pourcentage de Fe présent sous forme d’hématite.

L'estimation des ressources minérales pour le projet Kami a été effectuée en GemcomTM au moyen de blocs de 15 m x 15 m x 14 m pour Rose Central et Rose North et de 5 m x 20 m x 5 m pour Mills Lake et est fondée sur les résultats tirés de 209 trous de forage au diamant à Rose Central et à Rose North (170 trous) et à Mills Lake (39 trous), pour un total de 62 247 m. Ces trous ont été forés dans la zone de minéralisation sur une étendue longitudinale d'environ 2 000 mètres et une largeur de 200 à 400 mètres à Rose Central et à Rose North. Les trous ont été forés en lignes de sections espacées de 100 mètres les unes des autres pour les deux gisements dans la principale zone de minéralisation. Pour la modélisation géologique, des cadres d'objet 3D ont été créés pour définir l'étendue maximale des zones des gisements de Rose et de Mills Lake. Ces cadres s'étendaient environ 200 mètres le long du forage, depuis les trous de forage les plus distants de chaque zone. Des limites de minéralisation s'étendent jusqu'à un maximum d'environ 400 mètres aux extrémités des zones et, en profondeur, lorsque peu ou pas d'information n'était disponible sur les trous de forage, mais seulement si l'interprétation reposait sur des intersections de trous de forage sur des croisées adjacentes ou par inférence géologique probable.

Réserves minérales prouvées et probables

Les travaux de génie minier effectués pour cette EF mise à jour étaient basés sur le modèle en blocs 3D fourni par Alderon. Des travaux d'optimisation de fosse ont été effectués sur les ressources mesurées et indiquées, et l'enveloppe de la fosse qui a donné la VAN actualisée maximale a été choisie comme guide pour la conception de la fosse. Les réserves minérales finales ont été estimées après avoir appliqué des paramètres d'ingénierie et de conception opérationnelle dont la dilution et les pertes de minerai. Il est de l'avis de BBA que l'estimation des réserves minérales dérivée de cette EF mise à jour quantifie raisonnablement la minéralisation économique du minerai du gisement de Rose. L'estimation des réserves minérales est datée du 12 août 2018. Les données sur les réserves minérales prouvées et probables présentées dans le tableau ci-dessous sont tirées de l'estimation de la ressource minérale datée du 17 décembre 2012 décrite ci-dessus. Seules les ressources mesurées et indiquées à l'intérieur des gisements de Rose Central et Rose North ont été prises en compte dans l'EF mise à jour et utilisées pour l'estimation des réserves minérales prouvées et probables. Les ressources minérales à l'intérieur du gisement de Mills Lake n'ont pas été prises en compte dans l'EF.

Matériau Tonnes (millions) % TFe % WREC MagFe % MAG
Réserve minérale prouvée 392,7 29,0 34,7 15,0 20,8
Réserve minérale probable 124,5 28,2 32,0 11,1 15,3
Réserve minérale totale 517,2 28,8 34,1 14,1 19,4
TFe = teneur totale de Fe; % WREC = récupération - poids; MagFe = Fe présent sous forme de magnétite; % MAG = pourcentage de magnétite dans les réserves minérales prouvées et probables.

Cliquez ici pour consulter le rapport technique de l’Instrument national 43-101 (IN 43-101), « Mise à jour de l'évaluation économique préliminaire reformulée de la propriété de minerai de fer Kamistiatusset (Kami), au Labrador »

Cliquez ici pour consulter le communiqué de presse du 7 novembre 2017 annonçant l'évaluation économique préliminaire (EEP)

Alderon a publié les faits saillants de l'évaluation économique préliminaire mise à jour (EEP mise à jour) pour son projet Kami le 7 novembre 2017. L'EEP mise à jour est l'actualisation de l'évaluation économique préliminaire reformulée du projet Kami qui a été publiée le 14 mars 2017. L'EEP de mars 2017 a été préparée en fonction d'un plan d'utilisation de l'ancienne mine Scully de Wabush comme solution pour entreposer les rejets miniers du projet Kami. La mine Scully de Wabush a depuis été acquise par une tierce partie qui a déclaré son intention de rouvrir la mine. Par conséquent, l'EEP mise à jour a été préparée pour enlever les composants liés à la mine Scully de Wabush.

ima1  ima2 

Cliquez pour consulter l'évaluation mise à jour de l'impact économique du projet de minerai de fer Kami d'Alderon

Alderon a publié les faits saillants de la mise à jour de l'étude d'impact économique (EIE) du projet Kami le 29 novembre 2017. Cette étude d’impact économique a été réalisée en utilisant le profil de production, les hypothèses relatives aux coûts d’exploitation et les projections incluses dans l'EEP intitulée : « Mise à jour de l'évaluation économique préliminaire reformulée de la propriété de minerai de fer Kamistiatusset (« Kami ») dans l'ouest du Labrador », en vigueur le 7 novembre 2017. Toutes les figures comprennent les effets directs, indirects et induits du projet Kami.

g1   g1

Alderon a terminé avec succès le processus d'évaluation environnementale (ÉE) aussi bien au provincial qu'au fédéral pour le Projet de minerai de fer Kami au T1 de 2014. Un échéancier des jalons du processus d'ÉE est présenté ci-dessous. Alderon a collaboré avec les intervenants durant tout le processus d'ÉE et les commentaires du public ont contribué à modifier le projet. 

 g3

 

La documentation du processus d'ÉE est disponible pour consultation en utilisant les liens ci-dessous :

Étude d'impact sur l'environnement, résumé en langage simple, Labrador  (septembre 2012) - Anglais
Étude d'impact sur l'environnement, résumé en langage simple, Labrador  (septembre 2012) - Français
Étude d'impact sur l'environnement, résumé en langage simple, Québec  (septembre 2012) - Anglais
Étude d'impact sur l'environnement, résumé en langage simple, Québec  (septembre 2012) - Français

La propriété de Kami comprend 305 concessions minières au Labrador couvrant un total de 7 625 hectares.

Alderon a racheté l'intégralité du projet Kami auprès d'Altius Minerals Corporation en émettant 32 285 006 actions ordinaires à Altius et en nommant John Baker (président d'Altius) et Brian Dalton (chef de la direction d'Altius) au conseil d'administration d'Alderon. Altius conservera également une redevance de 3 % sur les ventes brutes de concentré de minerai de fer produit sur le projet Kami.

En mars 2013, HBIS Group Co. Ltd. (anciennement Hebei Iron & Steel Group) a versé 119,9 M $CA en échange d'une participation de 25 % dans le Kami Limited Partenership, établi pour la possession du projet Kami. Alderon possède 75 % des intérêts du Kami Limited Partnership.

La formation de Sokoman, également connue sous le nom de Wabush Iron Formation, est la formation de minerai couvrant la région Wabush Lake-Mount Wright. Elle est composée de bandes principalement semi-massives ou de couches et de dissémination de magnétite ou d'hématite spéculaire dans la chaille recristallisée et elles sont interstratifiées avec des bandes de chaille et du carbonate de fer ainsi que du silicate de fer. La formation de Sokoman est subdivisée en une unité sous-jacente, une unité moyenne et une unité supérieure.

L'unité sous-jacente (LIF) comprend une épaisseur de 0 à 75 m d'unités quartzo-carbonatée rubanée constituée de grains fins à gros, et/ou de fer-carbonate (p. ex. sidérite, ankérite et ferro-dolomite) et/ou de silicate de fer (p. ex. grunérite, cummingtonite, actinote, grenats), et/ou d'unités de carbonate de fer-silicate. Des mélanges de ces unités ont été observés autant verticalement que latéralement. Cette unité peut contenir localement du minerai de fer.

L'unité moyenne (MIF) forme la principale unité de minerai de fer et se compose d'une épaisseur de 45 à 110 m de quartz-magnétite, et/ou de spécularite-quartz, et/ou de spécularite-quartz-carbonate, et/ou spécularite-quartz anthophyllite gneiss et de schiste. Des zones riches en actinote et en grunérite peuvent être présentes dans cette unité. De la martite peut également être trouvée dans les zones altérées de magnétite.

L'unité supérieure (UIF) se compose d'une épaisseur de 45 à 75 m ayant une composition semblable à l'unité sous-jacente et peut généralement être différenciée par leur contact avec les formations au-dessus ou au-dessous, soutenue par des interprétations structurelles détaillées.

Des oxydes de fer hydreux, de la limonite et/ou de la goethite ont été observés dans toutes les unités de la formation Sokoman. De la limonite et/ou de la goethite sont présentes dans les zones exposées ou fracturées et proviennent principalement de l'altération de carbonate de fer. De la pyrolusite (MnO2) a également été observée dans toutes les unités de la formation de Sokoman; elle est généralement associée à un enrichissement supergène ou de surface, se prolongeant en profondeur sur le long des failles et des zones de fracture.

1970 : relevés aériens

1978 : programme géochimique des sédiments de fond de lac de LM&E

1979 : un relevé magnétique du sol limité sur quatre lignes (3 500 m) a été réalisé dans la région de Mills Lake; un forage sur un puits (28 m) dans la zone d'Elfie Lake par LM&E.

1982 : forage de 51 m avec une formation d'oxyde de fer de 2 m a été recoupée

1985 : étude de terrain limitée par LM&E dans la partie nord du site Altius

2001 : IOCC a réalisé un relevé géophysique aérien et même si la zone de concession minière Altius était recommandée par SRK de façon prioritaire, aucun travail de suivi ne semble avoir été exécuté

Pour obtenir des renseignements sur la personne qualifiée, telle que définie par le Règlement de la Norme canadienne (« National Instrument ») 43-101, qui a examiné et approuvé la divulgation ci-dessus, veuillez cliquer ici.

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software