VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE, Alderon Iron Ore Corp. (TSX : IRON) (« Alderon » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer le retour de M. John Baker au conseil d’administration d’Alderon à partir du 2 avril 2018.

Tayfun Eldem, président et chef de la direction, a déclaré : « Nous sommes ravis de voir M. Baker revenir au conseil d’administration d’Alderon, et nous sommes impatients de travailler avec John et Altius pour faire avancer le projet Kami vers la mise en production. »

La nouvelle nomination de M. Baker fait suite à une communication du 22 mars 2018 annonçant qu’Altius Minerals Corporation allait augmenter sa participation dans Alderon à environ 39 % des actions ordinaires émises et en circulation.

M. Baker a cofondé Altius en 1997. Il est président du conseil d’administration d’Altius depuis 2006 et a été nommé président exécutif en juin 2014. Jusqu’à juin 2014, John Baker était associé principal dans un important cabinet d’avocats de Saint-Jean de Terre-Neuve au sein duquel il a accumulé une vaste expertise dans les mines, les valeurs mobilières et le droit des sociétés. Il a une expérience considérable dans la gestion de sociétés publiques, dans l’action communautaire et dans l’administration d’organisations à titre bénévole. Les contributions bénévoles de M. Baker ont été reconnues par la Médaille d’or du jubilé de la Reine, le Prix du Barreau du Canada pour action publique remarquable et la récompense Paul Harris Fellowship de Rotary International. Au cours de sa carrière juridique, il a été nommé avocat d’entreprise de l’année à Saint-Jean de Terre-Neuve par le prestigieux journal d’examen par les pairs Best Lawyers.

À propos d’Alderon Iron Ore Corp.

Alderon est un chef de fil du développement du minerai de fer au Canada. Le projet Kami est la propriété d’Alderon (75 %) et de HBIS Group Co. Ltd. (25 %) (anciennement Hebei Iron & Steel Group Co. Ltd) (« HBIS ») par le truchement de Kami Mine Limited Partnership. Il est situé dans la principale région canadienne d’extraction du minerai de fer, la fosse du Labrador, et entouré par deux importantes mines de minerai de fer en exploitation. Les installations portuaires de manutention sont situées à Sept-Îles, le plus important port de transit du minerai de fer en Amérique du Nord. HBIS est le partenaire stratégique d’Alderon dans le développement du projet Kami et le deuxième producteur d’acier en importance de la Chine.

Pour en savoir plus sur Alderon, veuillez consulter notre site Web au www.alderonironore.com

ALDERON IRON ORE CORP.
Au nom du conseil d’administration
« Tayfun Eldem »
Directeur et chef de la direction

 kingandbay

Alderon fait partie du groupe de sociétés King & Bay. King & Bay est une banque d’investissement qui se spécialise dans l’identification, le financement, le développement et la gestion des occasions de croissance dans les secteurs des ressources, de l’aviation et de la technologie.

Pour de plus amples renseignements, communiquer avec :

Jennifer Paterson, Directrice du développement des entreprises
1 604 681-8030 poste 248
info@alderonironore.com

Mise en garde relative à l’information prospective

Le présent communiqué de presse contient de « l’information prospective » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act des États-Unis et des lois canadiennes sur les valeurs mobilières concernant des événements anticipés qui pourraient se dérouler à l’avenir. L’information prospective contenue dans ce communiqué de presse comprend, sans s’y limiter, des déclarations concernant (i) le processus de financement du projet Kami; (ii) la demande future de production du projet Kami; et (iii) les prochaines étapes de la mise en œuvre du Projet Kami.

Dans certains cas, il est possible de reconnaître l’information prospective à l’utilisation de divers termes ou expressions, notamment : « planifie », « prévoit », « ne prévoit pas », « est prévu », « budget », « prévu », « estimations », « prévisions », « a l’intention », « anticipe », « n’anticipe pas » ou « croit », ou encore des variations de ces termes et expressions; il est également probable que des termes ou des expressions comme « peuvent », « devraient », « pourraient », « il se peut », « seront prises », « se produiront » ou encore « seront atteints ou réalisés » à l’égard de mesures, d’événements, de résultats à venir ou d’autres attentes, croyances, plans, objectifs, suppositions, intentions ou énoncés quant à des événements ou à des rendements à venir soient utilisés. L’information prospective contenue dans ce communiqué de presse se fonde sur certains facteurs et sur certaines suppositions concernant, entre autres, l’obtention d’approbations du gouvernement et d’autres approbations, l’estimation des ressources minérales, la réalisation des estimations de ressources, le prix du minerai de fer et des autres métaux, le moment et le montant des futures dépenses en développement, l’estimation des besoins initiaux et subséquents d’investissement en immobilisations, l’estimation des coûts de la main-d’œuvre et de l’exploitation, la disponibilité des matériaux et du financement nécessaires pour continuer à explorer et à développer le projet Kami à court et à long terme, le remboursement du billet garanti détenu par Liberty Metals & Mining Holdings LLC qui est due le 31 décembre 2018 (le « billet de Liberty »), le progrès des activités d’exploration et de développement, la capacité de la Société à accéder au quai multi-usager du Port de Sept-Îles, l’obtention des approbations réglementaires nécessaires, l’estimation des coûts d’assurance, ainsi que des suppositions concernant les fluctuations de devises et des taux de change, les risques environnementaux, les conflits ou revendications de titres de propriété et d’autres questions semblables. Même si la Société estime que ces hypothèses sont raisonnables compte tenu de l’information actuellement disponible, elles pourraient se révéler erronées.

L’information prospective comporte des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats, rendements ou réalisations réels de la Société soient substantiellement différents des résultats, rendements ou réalisations futurs exprimés ou sous-entendus par cette information prospective. De tels facteurs comprennent des risques inhérents à l’exploration et au développement des gisements minéraux, y compris des risques relatifs à la modification des paramètres du projet, à mesure que les plans sont redéfinis, notamment : la possibilité que les activités minières ne commencent pas au projet Kami; les risques liés aux variations des ressources minérales, de la teneur ou des taux de récupération découlant des activités d’exploration et de développement en cours; les risques liés à l’accessibilité au transport ferroviaire, aux sources d’alimentation et aux installations portuaires; les risques liés aux variations du cours, de la demande et de l’approvisionnement mondial de minerai de fer et des produits connexes; les risques relatifs à l’augmentation du niveau de concurrence sur le marché pour le minerai de fer et les produits connexes et dans le secteur minier en général; les risques liés à la conjoncture mondiale et aux incertitudes inhérentes à l’estimation des ressources minérales; les risques liés à l’accès et à la disponibilité; les risques liés à la confiance dans le personnel clé; les risques opérationnels inhérents aux activités minières, y compris les risques d’accident, de conflit de travail, d’augmentation des coûts d’immobilisations et d’exploitation ainsi que les risques potentiels de retards ou d’augmentation des coûts au cours de la mise en valeur; les risques liés à la réglementation, notamment en matière d’obtention des permis ou des licences nécessaires; les risques liés au financement, à la capitalisation et aux liquidités, y compris le risque que le financement nécessaire aux activités d’exploration et de développement du projet Kami ne soit pas disponible selon des modalités satisfaisantes ou soit inexistant; le risque que le financement ne soit pas disponible pour rembourser le billet de Liberté; les risques liés aux litiges en matière de titres et de droits de propriété; les risques liés aux litiges avec les groupes autochtones; les risques d’une disponibilité insuffisante au quai multi-usager du Port de Sept-Îles ne permettant pas à la Société d’y accéder; les risques environnementaux; et les autres risques définis dans la section « Facteurs de risque » de la notice annuelle du dernier exercice financier de l’entreprise ou d’autres rapports ou documents déposés auprès d’organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières. Par conséquent, le lecteur ne doit pas se fier indûment à l’information prospective. L’information prospective est fournie en date de la publication du présent communiqué de presse. Sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l’exigent, la Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement l’information prospective.

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software