PDF en anglais PDF en français

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE, Alderon Iron Ore Corp. (TSX : IRON) (« Alderon » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer qu’elle a engagé BBA, Inc. (« BBA ») pour mettre à jour l’étude de faisabilité (« EF ») du gisement Rose de la propriété de minerai de fer Kamistiatusset (« Kami ») dans l’ouest du Labrador. Cette étude de faisabilité viendra étayer la décision d’Alderon de recentrer ses efforts sur le financement du projet.

Alderon a retenu les services de BBA, dont le siège social est situé à Montréal (Québec), pour diriger l’étude avec d’autres cabinets d’ingénierie et de conseil, dont Golder Associates, Duro Felguera Mines and Handling et GEMTEC Consulting Engineers and Scientists (« GEMTEC »). Cette mise à jour se basera sur les données provenant de la précédente EF datée du 17 décembre 2012, de la dernière évaluation économique préliminaire (EEP) datée du 7 novembre 2017, ainsi que des travaux d’ingénierie détaillée réalisés entre 2013 et 2015. Les caractéristiques du schéma de traitement et des produits demeureront inchangées et l’accent sera mis sur les installations de gestion des résidus miniers, l’analyse du marché, les dépenses en immobilisations, les dépenses d’exploitation et la mise à jour des estimations des réserves.

« La mise à jour de notre étude de faisabilité bancaire marque le début d’une nouvelle étape importante pour Alderon », a déclaré Tayfun Eldem, président et chef dela direction d’Alderon. « Cette étude démontrera la solidité économique et les solides bases du projet Kami et nous permettra de progresser vers la mise en production du projet. »

Compte tenu du stade avancé des travaux d’ingénierie détaillée et des études récentes, la Société prévoit publier les résultats de l’EF et déposer un rapport technique préparé conformément à la norme canadienne (NI) 43-101 au quatrième trimestre 2018.

Faits saillants de l’évaluation économique préliminaire du projet Kami

  • Une valeur actuelle nette (« VAN ») de 1 781 millions USD à un taux d’actualisation de 8 %
  • Un taux de rendement interne (« TRI ») de 25,7 % et 3,7 années prévues de remboursement
  • Total des dépenses en immobilisations estimatives : 999,4 millions USD
  • Total des coûts d’exploitation estimatifs (chargement au Port de Sept-Îles) : 29,94 USD/tonne métrique sèche

Les faits saillants de l’EEP sont tirés du rapport technique intitulé « Mise à jour de l’évaluation économique préliminaire reformulée de la propriété de minerai de fer Kamistiatusset (« Kami ») dans l’ouest du Labrador », en date du 7 novembre 2017 (l’« EEP mise à jour »). L’EEP a été préparée sous la direction de M. Angelo Grandillo, P.Eng, de BBA, une personne qualifiée aux termes de la Norme canadienne NI 43-101, avec la collaboration de GEMTEC et Watts, Griffis and McOuat Limited (« WGM »). sous la direction de M. Angelo Grandillo, ing. de BBA, un expert qualifié aux termes de la Norme canadienne NI 43-101 et indépendant d’Alderon. M. Grandillo a passé en revue et approuvé les renseignements techniques contenus dans les faits saillants de l’EEP. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la mise à jour de l’EEP disponible sur le site Web SEDAR : www.sedar.com.

À propos d’Alderon Iron Ore Corp.

Alderon est un chef de fil du développement du minerai de fer au Canada. Le projet Kami est la propriété d’Alderon (75 %) et de HBIS Group Co. Ltd. (25 %) (anciennement Hebei Iron & Steel Group Co. Ltd) (« HBIS ») par le truchement de Kami Mine Limited Partnership. Il est situé dans la principale région canadienne d’extraction du minerai de fer, la fosse du Labrador, et entouré par deux importantes mines de minerai de fer en exploitation. Les installations portuaires de manutention sont situées à Sept-Îles, le plus important port de transit du minerai de fer en Amérique du Nord. HBIS est le partenaire stratégique d’Alderon dans le développement du projet Kami et le deuxième producteur d’acier en importance de la Chine.

Le projet Kami produira un concentré de minerai de fer de qualité supérieure avec de très faibles taux d’impuretés et une teneur élevée en fer (65,2 % Fe). L’indice de Platts évalue le prix et les primes de différents concentrés de minerai de fer et inclut dorénavant une évaluation de produit de qualité supérieure de 65 % avec un écart de prix important au-dessus du minerai de fer de base (62 % Fe). La demande du marché pour un concentré de fer de qualité supérieure est plus élevée que pour celui du concentré de minerai de fer de base, en raison des avantages qu’il offre aux entreprises sidérurgiques qui doivent se plier aux exigences de plus en plus contraignantes en matière de rejets. Le produit de qualité supérieure permet aux utilisateurs finaux d’améliorer leur productivité, de réduire leurs coûts et de respecter des normes environnementales strictes.

Pour en savoir plus sur Alderon, veuillez consulter notre site Web au fr.alderonironore.com.

ALDERON IRON ORE CORP.
Au nom du conseil d’administration
« Tayfun Eldem »
Directeur et chef de la direction

 kingandbay

Alderon fait partie du groupe de sociétés King & Bay. King & Bay est une banque d’investissement qui se spécialise dans l’identification, le financement, le développement et la gestion des occasions de croissance dans les secteurs des ressources, de l’aviation et de la technologie.

Pour de plus amples renseignements, communiquer avec :

Mishka Gounden
1 604 681-8030, poste 289
info@alderonironore.com

Mise en garde relative à l’information prospective

Le présent communiqué de presse contient de « l’information prospective » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act des États-Unis et des lois canadiennes sur les valeurs mobilières concernant des événements anticipés qui pourraient se dérouler à l’avenir. L’information prospective contenue dans le présent communiqué de presse comprend, sans s’y limiter, des déclarations sur (i) le plan de financement du projet Kami; (ii) la demande de production future du projet Kami; (iii) les prochaines étapes de la mise en œuvre du projet Kami; (iv) le marché et le prix futur du minerai de fer et des produits connexes; et les résultats de l’EEP mise à jour, notamment les déclarations sur la production future, les coûts d’exploitation futurs et les dépenses en immobilisations futures, le TRI et la VAN prévus, la période de remboursement et les calendriers de construction et de production du projet Kami.

Dans certains cas, il est possible de reconnaître l’information prospective à l’utilisation de divers termes ou expressions, notamment : « planifie », « prévoit », « ne prévoit pas », « est prévu », « budget », « prévu », « estimations », « prévisions », « a l’intention », « anticipe », « n’anticipe pas » ou « croit », ou encore des variations de ces termes et expressions; il est également probable que des termes ou des expressions comme « peuvent », « devraient », « pourraient », « il se peut », « seront prises », « se produiront » ou encore « seront atteints ou réalisés » à l’égard de mesures, d’événements, de résultats à venir ou d’autres attentes, croyances, plans, objectifs, suppositions, intentions ou énoncés quant à des événements ou à des rendements à venir soient utilisés. L’information prospective contenue dans ce communiqué de presse se fonde sur certains facteurs et sur certaines suppositions concernant, entre autres, l’obtention d’approbations du gouvernement et d’autres approbations, l’estimation des ressources minérales, la réalisation des estimations de ressources, le prix du minerai de fer et des autres métaux, le moment et le montant des futures dépenses en développement, l’estimation des besoins initiaux et subséquents d’investissement en immobilisations, l’estimation des coûts de la main-d’œuvre et de l’exploitation, la disponibilité des matériaux et du financement nécessaires pour continuer à explorer et à développer le projet Kami à court et à long terme, le remboursement du billet garanti détenu par Liberty Metals & Mining Holdings LLC qui est due le 31 décembre 2018 (le « billet de Liberty »), le progrès des activités d’exploration et de développement, la capacité de la Société à accéder au quai multi-usager du Port de Sept-Îles, l’obtention des approbations réglementaires nécessaires, l’estimation des coûts d’assurance, ainsi que des suppositions concernant les fluctuations de devises et des taux de change, les risques environnementaux, les conflits ou revendications de titres de propriété et d’autres questions semblables. Même si la Société estime que ces hypothèses sont raisonnables compte tenu de l’information actuellement disponible, elles pourraient se révéler erronées.

Le présent communiqué de presse contient de « l’information prospective » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act des États-Unis et des lois canadiennes sur les valeurs mobilières concernant des événements anticipés qui pourraient se dérouler à l’avenir. De tels facteurs comprennent des risques inhérents à l’exploration et au développement des gisements minéraux, y compris des risques relatifs à la modification des paramètres du projet, à mesure que les plans sont redéfinis, notamment : la possibilité que les activités minières ne commencent pas au projet Kami; les risques liés aux variations des ressources minérales, de la teneur ou des taux de récupération découlant des activités d’exploration et de développement en cours; les risques liés à l’accessibilité au transport ferroviaire, aux sources d’alimentation et aux installations portuaires; les risques liés aux variations du cours, de la demande et de l’approvisionnement mondial de minerai de fer et des produits connexes; les risques relatifs à l’augmentation du niveau de concurrence sur le marché pour le minerai de fer et les produits connexes et dans le secteur minier en général; les risques liés à la conjoncture mondiale et aux incertitudes inhérentes à l’estimation des ressources minérales; les risques liés à l’accès et à la disponibilité; les risques liés à la confiance dans le personnel clé; les risques opérationnels inhérents aux activités minières, y compris les risques d’accident, de conflit de travail, d’augmentation des coûts d’immobilisations et d’exploitation ainsi que les risques potentiels de retards ou d’augmentation des coûts au cours de la mise en valeur; les risques liés à la réglementation, notamment en matière d’obtention des permis ou des licences nécessaires; les risques liés au financement, à la capitalisation et aux liquidités, y compris le risque que le financement nécessaire aux activités d’exploration et de développement du projet Kami ne soit pas disponible selon des modalités satisfaisantes ou soit inexistant; le risque que le financement ne soit pas disponible pour rembourser le billet de Liberté; les risques liés aux litiges en matière de titres et de droits de propriété; les risques liés aux litiges avec les groupes autochtones; les risques d’une disponibilité insuffisante au quai multi-usager du Port de Sept-Îles ne permettant pas à la Société d’y accéder; les risques environnementaux; et les autres risques définis dans la section « Facteurs de risque » de la notice annuelle du dernier exercice financier de l’entreprise ou d’autres rapports ou documents déposés auprès d’organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières. Par conséquent, le lecteur ne doit pas se fier indûment à l’information prospective. L’information prospective est fournie en date de la publication du présent communiqué de presse. Sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l’exigent, la Société n’assume aucune obligation de mettre à jour ou de réviser publiquement l’information prospective.

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software